Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

AlexNous sommes fin aout, aujourd’hui il fait une chaleur pesante, pas le moindre souffle d’air. Il est 18h30 la réunion de la première journée du séminaire de rentrée se termine. Un de mes collègues me propose d’aller prendre un verre dans une guinguette sur les bords du lac tout près de l’hôtel ou j’ai réservé une chambre. Je n’ai rien de prévu, je vais donc volontiers avec eux !Nous nous installons à une table, moi adossée au mur avec vue sur toute la terrasse, mes deux collègues assis en face de moi . L’endroit est agréable, vivant, de nombreux promeneurs viennent ici , recherchant un peu de fraicheur. Malgré que je sois à l’ombre, la lumière est éblouissante aussi je porte mes grandes lunettes de soleil. Je ne suis pas vraiment la conversation je les entends , je souris lorsqu’ils rient, je lance de temps en temps un « peut être « « c’est sur » ……. En fait leur discussion m’ennuie.Au bout d’une dizaine de minutes peut être alors que mon regard c’était jusque-là porté sur les flâneurs au bord du lac, je tourne la tête sur ma gauche. Deux jeunes femmes d’une vingtaine d’année sont assises à une table avec des bancs, l’une en face de l’autre. Je les regarde discrètement à travers mes lunettes noires. Elles sont légèrement de profil. Une petite blonde aux longs cheveux dans une robe rouge à petites fleurs blanches, robe très moulante qui ne laisse aucun doute sur le fait qu’elle ne porte pas de soutien-gorge. L’autre que je vois moins bien puisque légèrement de dos est brune les cheveux court vêtue d’un short en jean et d’un teeshirt. Je ne saurais dire pourquoi , mais je les imagine très intimes.Je n’arrive à détourner mon regard de la jolie blonde, de ses petits seins fermes et de leurs tétons saillants. Elle ne peut le remarquer ne voyant pas mes yeux. De peur que je ne puisse continuer à la mater, car c’est bien ce que je fais, je propose à mes deux collègues de prendre un autre verre.A un moment pendant une fraction de seconde, la petite blonde braque ses yeux sur moi ! Gênée je reprends la discussion avec mes deux collègues. Il n’est pas possible qu’elle ait remarqué que je la regardais à travers mes lunettes. Pourtant à plusieurs reprises j’ai cette même sensation, son regard s’arrête par moment sur moi. Elle se penche en avant vers son amie, lui parle, et elles se mettent toutes deux à rire. Est-ce qu’elles parlent de moi ?Cette idée devient une évidence lorsque la brune se retourne me regarde et me sourit, alors qu’au même moment la belle blonde pose un pied sur le banc relevant ainsi sa robe jusqu’ en haut de ses cuisses. Plusieurs fois elle va croiser, décroiser les jambes sans me laisser vraiment le temps de voir sa culotte. Je comprends qu’elle joue avec moi. Je suis rassurée apparemment elle apprécie que je la regarde. Ce jeu dure un petit moment, elle le fait discrètement, mais à mon attention, c’est sûr.Alors qu’elle discute avec son amie brune elle pose son pied de nouveau sur le banc, ses mains tenant son genou. Elle reste comme cela, mais je n’en vois pas plus que la bursa escort première fois. J’avoue me sentir un peu frustrée à ce moment. Mais tout en me regardant voilà qu’elle pousse sur le côté son genou tout en écartant légèrement son autre jambe. Elle ne porte pas de culotte. Ce qu’elle m’offre clairement est magnifique. C’est une vraie blonde et elle ne s’épile pas .Mes yeux ne peuvent se détourner de sa petite chatte à la toison dorée. Elle ne me quitte pas des yeux esquissant de petits sourires. Je suis complètement sous le charme, en ai totalement oubliée mes collègues.« Ellen tu en penses quoi, toi « « excuse moi ! j’ai vraiment trop chaud et pas la tête au boulot »« On ne parle pas boulot ! Mais c’est vrai que la chaleur est intenable »Ouf, je ne m’en sors pas trop mal.Lorsque mon regard revient sur les deux filles, seule la brune est encore là assise à la même place. Merde ! J’ai perdu ma petite blonde ! Je scrute tout autour et la retrouve à une dizaine de mètres sur le bord d’un petit sentier longeant l’arrière de la guinguette ! Elle me regarde et simultanément d’un signe de la tête et de la main m’invite à la suivre. J’en ai très envie, il faut que je trouve un prétexte pour m’éclipser.« Au déjà cette heure-là ! Il faut que j’appelle ma fille ! Je vais le faire en rentrant tranquillement à l’hôtel à pieds c’est tout près, merci pour le verre à demain « puis je m’éloigne tout en faisant semblant de chercher un numéro sur mon téléphone.Elle n’est plus là ! Je passe derrière le bâtiment en bois et je la vois adossée à une porte. A partir de là tout va très vite ! Elle me prend par la main et m’entraine avec elle dans les toilettes pour handicapés et repousse la porte derrière moi.De suite elle remonte sa robe s’assoie sur la cuvette en écartant les jambes. « tu la trouves belle ? tu avais l’air d’apprécier tout à l’heure ! Tu pourrais me monter la tienne ! « Sans que j’ai le temps de dire ou faire quoi que ce soit, je me retrouve avec ma culotte sur les pieds, la robe relevée !« Je ne me suis pas trompée, j’étais sure que la tienne me plairait « Alors que déjà deux de ses doigts appuient de chaque côté de mon clito pour le faire ressortir. Elle s’agenouille devant moi et vient goulument l’aspirer, à ce moment je ne peux retenir un gémissement. Tout va si vite, je ne contrôle rien, je suis à elle. Je ferme les yeux et savoure cet instant, sa langue parcoure tout le haut de ma fente alors qu’elle me remonte une jambe en l’écartant pour que je pose mon pied sur la petite poubelle qu’elle a fait glisser a quelques dizaines de cm sur le côté. Ses caresses buccales deviennent de plus en plus appuyées ,elle cherche à écarter mes lèvres avec sa langue. Cela ne lui prendra pas longtemps.Soudant j’entends la porte derrière moi grincer puis claquer et le verrou se tourner ! pas le temps de réagir que deux mains se posent sur mes hanches par dessous ma robe relevée. ” Ne t’inquiète pas , tu devines bien qui je suis ” me murmure une voix féminine !Oui ! j ai deviné ! Il s agit de la bursa escort bayan copine brune.Tout en m embrassant dans le cou une de ses mains vient me caresser le ventre alors que l’ autre glisse doucement mais fermement le long de la raie de mes fesses . La petite blonde continue de me lécher goulument et passe une main entre mes cuisses jusqu’a toucher celle de son amie.La blonde se rassoie soudainement elle enlève sa robe qu’elle lance sur un grand sac posé à coté de la porte, reprend sa position jambes écartées pieds sur la cuvette me lance ” regarde moi ! je vais me faire jouir pendant que mon amie s’occupe de toi ” et elle s’active sur son clito .La brune passe une main sur mon ventre et la dirige entre mes cuisses d’un doigt du son autre main elle me pénètre le cul sans ménagement et commence des vas et vient dans mon anus alors que ses doigts massent vigoureusement mon clito ! mon plaisir monte très vite et la vue de la petite chatte dorée.« Alex déshabille là complétement « lance la blonde. La brune Alex donc, me demande de lever les bras , enlève ma robe puis dégrafe mon soutien-gorge ! pose mes affaires sur le sac en me disant » ne t’inquiète pas j’en prend soin » , puis enlève son short et sa culotte.Je me retrouve les deux pieds au sol jambes écartées, Alex se met sur mon côté une jambe de part et d’autre de ma cuisse. Elle colle sa chatte sur le haut de ma hanche« penche toi mets tes mains sur les genoux de Déborah”. Dis-t-elle m’appuyant sur le haut du dos pour que je me penche. Deborah ralenti ces caresses du bout de ces doigts elle joue à faire des fils avec la mouille qui a coulé entre ces fesses. Elle porte ses doigts à sa bouche et recommence.Alex vient d’abord placer une main sur ma chatte me pénètre à plusieurs reprises de ses doigts et insère deux doigts de son autre main dans mon cul. Elle recommence ses va et vient d’abord doucement de façon alternative, la paume de sa main frottant mon clito à chaque pénétration dans ma chatte. Mes seins se balancent au rythme de ses caresses.Lorsque Alex me pénètre cette fois les deux orifices simultanément, je ne peux retenir un « oui comme ça « .Déborah se masturbe à nouveau frénétiquement ! Elle jouit sans aucune retenue.Sous l’effet des caresses d’Alex et du spectacle que m’offre Déborah, mon plaisir m’envahi, je me redresse, je sens tous les muscles de mon corps se tendre . Alex accélère le rythme et ces doigts vont de plus en plus profondément en moi. Une douce sensation de chaleur envahi mon bas ventre, je sens mon vagin se resserrer sur les doigts qui le fouille.Ma respiration s’arrête et dans un cri que je ne peux retenir, je jouis.Je suis toute tremblante, mes jambes ont peine à ne pas plier sous mon corps qui se relâche, je gémis encore. Lorsque je retrouve mes esprits, je vois Déborah, debout en face de moi ! Elle est bouche bée , elles yeux écarquillés comme étonnée de la puissance de mon orgasme. Alex quant à elle a passé ses bras autour de ma taille et continue par des mouvements brusques du bassin escort bursa à se frotter le minou sur ma cuisse de plus en plus vite et en augmentant la pression. Elle jouit à son tour les lèvres pincées avec juste quelques petits sons secs de sa respiration. Lorsqu’ elle décolle son minou de ma cuisse un flot de cyprine coule jusqu’à mon pied.Après un petit moment, toutes trois debout en silence, comme profitant des frissons de plaisir qui nous parcourent encore, Déborah avec une agilité étonnante se met debout sur la cuvette des toilettes les mains au plafond, jambes légèrement écartées. Les poils dorés de son minou sont comme collés, sa mouille légèrement opaque et mousseuse coule encore doucement le long de ses lèvres et légèrement sur le haut de l’intérieur de ces cuisses.« Un petit nettoyage s’impose » lance telle ! Je vais alors pour prendre du papier toilette et là elles se mettent toutes deux à rire « non pas comme ça » me dis Alex « je te montre » et elle vient lécher l’entre jambe de son amie. » Il en reste pour toi « consciencieusement je viens donc finir le « nettoyage” de son joli minou.Alex c’est rhabillée elle me tend mon soutien gorge et donne sa robe à Déborah. Alex m’aide à enfiler la mienne, mon corps est tout moite et la robe a du mal à glisser. Déborah ouvre doucement la porte passe sa tête me prend par la main en me disant « vas-y, la voie est libre.Sans poser de question je sors et longe le bâtiment puis prends le petit sentier à l’ombre. Je fais peut être une centaine de mètres, tête baissée, avant de me rendre compte que je n’ai pas de culotte et pas mes lunettes non plus. Je me retourne pensant que mes deux jeunes amantes me suivent mais elles ne sont pas là ! Tant pis pour les lunettes.Je rentre à l’hôtel me faisant le plus discrète possible, je suis toute collante de transpiration et de mouille, j’ai l’impression que je ne pourrais rien cacher de ce que je viens de vivre.Ouf personne dans l’ascenseur. Je vais prendre une longue douche tiède, puis je m’allonge sur le lit les bras et les jambes en croix me laissant caresser par le courant d’air de la ventilation. Je ferme les yeux et me remémore chaque instant du merveilleux moment que je viens de vivre. Je m’endors.Il est 5h30 lorsque je me réveille. J’ai dû faire un rêve d’un érotisme torride ! Pourtant j’allume et sur le sol à l’entrée de la salle de bain comme jetés, là négligemment, ma robe et mon soutien-gorge. Je suis plutôt maniaque avec mes vêtements et cela ne me ressemble pas du tout. Mais surtout pas de culotte ! Ce qu’un instant j’ai pensé comme étant un rêve met bien arrivé.Il est trop tôt pour le petit déjeuné aussi je pousse le drap sur le côté, replie et écarte les jambes et me caresse. Je vais avoir deux orgasmes avant de prendre une douche et de descendre à la salle à manger.En déposant mes clefs à l’accueil ! Le jeune homme derrière le comptoir me dit « On a laissé un paquet à votre intention. En effet il me tend un paquet, fait avec du papier journal et un petit ruban rose. Le numéro de ma chambre noté au marqueur.J’ouvre le paquet. A l’intérieur je trouve mes lunettes de soleil et un petit mot « j’espère que tu ne m’en veux pas d’avoir gardé ta culotte » signé Alexandra et suivi d’un numéro de tel portable et d’un petit cœur.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*